L’histoire d’un parfum iconique par son parfumeur

Ils s’appellent L’Eau d’Orange verte, Cool Water, Pour Homme ou encore Black, parfums iconiques qui ont marqué la carrière de leurs parfumeur-créateurs. Ces derniers nous racontent l’histoire de ces parfums..

L’Eau d’Orange verte d’Hermès s’est faite très rapidement. Lorsque Françoise Caron en a reçu le brief, elle l’a conçu comme une évidence et a pris plaisir à créer les accords qui correspondaient parfaitement aux attentes du client. “Un parfum frais pour le matin, qui réveille et met de bonne humeur”, elle avoue l’avoir créé comme s’il était pour elle. 

À la sortie de cette Cologne, elle nous confie, dans le témoignage tourné pour Héritage(s),  sa joie face à ce succès. Démarchée, telles les actrices de cinéma, elle a reçu de nombreuses demandes de créations.

Cool Water de Davidoff est une histoire un peu amère, en revanche, pour son créateur Pierre Bourdon. Après s’être vu refuser la formule huit fois  avant d’atteindre le succès mondial qu’on lui connaît, ce parfum avait été originellement conçu pour Lancôme avant d’être finalement, proposé à Davidoff. Pour ce dernier, Pierre Bourdon qui avait failli détruire la formule, n’a eu, avec la complicité du chef de projet marketing inspiré par le film “Le Grand Bleu”, qu’a le renommer “Cool Water”. Planté ainsi dans un décor emprunté à Los Angeles, il est devenu le best-seller en Allemagne pendant 20 ans et a été le parfum masculin le plus vendu dans le monde pendant 15 ans. Propulsant du même coup, son créateur Pierre Bourdon au rang de parfumeur très respecté dans la profession.

La carrière de Jérôme Di Marino a, quant à elle, été lancée par le Black de Daniel Hechter. Alors sous l’ombrelle de Francis Kurkdjian, son mentor,  il se voit confier par ce dernier ce projet pour lequel il confie avoir du mal à gagner la confiance des clients, qui le jugeaient trop jeune pour une telle mission. Mais le succès du parfum fût au rendez-vous et en plus de tordre quelques aprioris, a permis à Jérôme Di Marino d’embrasser de nouveaux projets en son nom. 

De gauche à droite : L’eau d’Orange verte d’Hermès, Cool Water Davidoff, Black Daniel Hechter, Azzaro pour Homme

Ce n’est pas Gérard Anthony, qui contredira Françoise Caron, quand ce dernier nous raconte que la rencontre avec le client est parfois essentielle pour traduire au mieux ses attentes olfactives.

Dans l’histoire du Azzaro pour Homme, il nous apprend que la fragrance originelle a bien failli être rejetée par le client, avant  d’en connaître son identité et tout de suite d’en rectifier la formule. Ainsi des accords, évoquant la méditerranée et la Tunisie, y ont été ajoutés faisant de cette formule le parfum iconique qu’est devenu Azzaro pour Homme.

Les histoires de nos parfums iconiques révèlent que leurs formules n’ont pas toujours été des évidences pour les clients avant d’être proposées au grand public. En parfumerie, les succès naissent aussi de la combinaison vertueuse de rencontres  humaines, d’audace et de timing.

Retrouvez les extraits exclusifs des témoignages de ces grandes figures de la Parfumerie sur le site du Fonds de dotation Per Fumum. Contribuez-vous aussi à la constitution de ce patrimoine immatériel important pour l’héritage et l’avenir de la Parfumerie en faisant un don auprès du Fonds de dotation Per Fumum. Toutes les réponses à vos questions sur le site internet www.fondsperfumum.org ou contactez-nous sur jesuisdonateur@fondsperfumum.org.

Posts created 25

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut